vendredi, février 16, 2007

Un sujet difficile et qui prête à controverse...

Cyberpresse | Monde

Hum... Il me semblait que le problème était qu'on laissait sortir les prisonniers bien longtemps avant la fin de leur peine, à cause justement du manque de place dans les prisons, entre autre. Et que c'était pour ça qu'il recommençaient aussitôt sortis.

J'ai personnellement travaillé longtemps en psychiatrie et j'ai pu constater de visu ce que pouvaient faire des gens relâchés trop tôt ou même d'ailleurs, sans être relâchés. Je ne vois pas pourquoi, le fait de purger sa peine serait un problème et pourquoi les longues peines seraient un problème. Bien entendu, si elles sont méritées.

Nous vivons à une époque de violence et de problèmes reliés à la solitude, la pauvreté, le manque d'éducation, l'isolement, la colère et le manque de ressources de certaines personnes, sans parler de ceux qui sont tout simplement nés au mauvais endroit et qui, dès le départ ont reçu "la mauvaise donne" si on peut dire.

Notre société étant de plus en plus indifférente, au nom de tellement de faux fuyants, que pour les plus faibles d'entre nous, pour ceux qui ne sont pas soutenus ou entourés, il est presque impossible de s'en sortir. La prison n'est pas une bonne solution, elle ne sera jamais une bonne solution, mais malheureusement, elle est la seule alternative pour protéger les victimes de leurs assaillants.

On parle beaucoup des droits de la personne, beaucoup trop et trop mal il me semble. Sans jamais préciser que les droit de l'un finissent là ou commencent les droits de l'autre. Nous ne vivons pas seuls et nous serons de plus en plus nombreux sur notre pauvre planète, si nous réussissons à la sauver. Il nous faudra de plus en plus pratiquer cette justice du droit partagé.

Le droit de chacun fini ou le droit de l'autre commence.
Personne n'est jamais entièrement libre s'il doit vivre en société.

powered by performancing firefox

Aucun commentaire:

Vous aimez YouTube???

Loading...